News header FR.png

juin 2022

Message du responsable exécutif, Dre. Kim Morrison :
l’honorable Sylvia Jones, ministre de la Santé, et vice-première ministre, notre visiteuse spéciale

L’Équipe Santé Ontario de Frontenac, Lennox et Addington a eu la chance inouïe de rencontrer l’honorable Sylvia Jones, ministre de la Santé, et Chris Sulway, conseiller spécial pour la transformation de la santé. La ministre Jones a commencé la réunion en s’affirmant comme grande partisane des Équipes Santé Ontario, déclarant vouloir se renseigner sur ce qui nous a permis d’arriver au point où nous en sommes aujourd’hui et où nous collaborons activement pour relever les défis de notre système de soins de santé.

Nous avons fait part des facteurs de succès de l’ÉSO FLA, notamment le vaste éventail de partenariats qui sous-tendent notre capacité à réaliser ce tour de force par la collaboration. En faisant corps, les citoyens, les fournisseurs de soins primaires, les hôpitaux, les organismes communautaires, les municipalités et les professionnels de santé et de bien-être, de tous les secteurs, créent des occasions uniques de prodiguer des services pour répondre aux nouveaux besoins des gens.

L'équipe de Frontenac, Lennox et Addington composée de membres de la communauté et de fournisseurs de soins de santé et de mieux-être rencontre la ministre Sylvia Jones.

Nous avons mis en lumière le conseil communautaire de FLA, qui comprend des membres des communautés francophones et autochtones, et qui privilégie, dans chaque échange, l’expérience des personnes que nous servons, ce qui nous permet de comprendre chaque communauté – et ses divers besoins – et de ne laisser personne pour compte.

Nous avons traité du modèle de centre de médecine de famille comme l’essence d’un système de santé et de bien-être très performant, de l’importance de renforcer la capacité des équipes de soins primaires, ainsi que de la nécessité d’offrir des services intégrés de base, comme les services pour la santé mentale et les soins à domicile et en milieu communautaire, dans chaque centre de santé.

Nous avons également souligné le besoin d’intégrer les systèmes – de la responsabilité commune des secteurs pour réaliser des résultats qui importent aux gens, aux équipes de soins intégrés dans les soins primaires, en passant par la mise en place d’un dossier médical intégré. Par son soutien à l’intégration des systèmes, l’ÉSO FLA deviendra un mécanisme de prestation de soins de santé et de bien-être très performant, fondé sur le quadruple objectif, pour la communauté que nous servons.

La ministre Jones a reconnu qu’en présence d’une idée qui bouleverse l’ordre, nous avons besoin d’un, de deux ou de plusieurs organismes qui affirment « il faut changer les choses ». À cet égard, je crois que l’ÉSO FLA est sur la bonne voie. Mais nous avons les idées et la voix de chaque personne concernée.

 

Je tiens à remercier tout particulièrement l’équipe de base dont les efforts ont permis de tenir une réunion sans encombre, la grand-mère Laurel Claus Johnson, qui a pris le temps d’assister à la réunion, de l’ouvrir et de la clôturer d’une manière inclusive, ainsi que tous les partenaires qui contribuent chaque jour au travail de l’ÉSO FLA.

 

Ensemble, NOUS CHANGERONS la donne. Au moment d’entamer la deuxième année de l’ÉSO, je suis convaincue que des choses passionnantes et des bouleversements majeurs nous attendent.