top of page
News header FR.png

Décembre 2022

Message du responsable exécutif, Dre. Kim Morrison :
18 mois de succès !

L’évolution de l’ÉSO FLA au cours de nos 18 premiers mois a été une expérience exaltante. Notre fusée, qui a une ossature solide, avance à toute allure vers l’Étoile du Nord du pôle santé centré sur la personne. Respirons à pleins poumons et célébrons les succès que nous avons remportés ensemble, développant nos partenariats et établissant des relations et des collaborations plus solides. Les objectifs structurants auxquels nous aspirons sont fondés sur la finalité quintuple, ce qui nous permet de mettre l’accent sur l’équité en matière de santé, le bien-être des prestataires et la recherche d’une meilleure santé, de meilleures issues et expériences, et d’une meilleure utilisation des ressources, et en fin de compte de transformer le système de soins de santé.

À la fin de novembre, le ministère de la Santé a publié La voie à suivre pour les équipes Santé Ontario, qui met en évidence cinq principales orientations que les équipes Santé Ontario doivent prendre pour assurer une approche uniforme à l’échelle de la province. Je suis fière d’annoncer que nous avons réalisé d’énormes progrès relativement à ces cinq orientations et que nous

kim Jan2022.jpg

Dre. Kim Morrison, responsable exécutif de l’ÉSO FLA

sommes en position de force pour concrétiser les prochaines étapes du développement de l’ÉSO. Gardez un œil sur les prochains bulletins d’information, dans lesquels nous fournirons de plus amples informations sur la manière dont nous mettons en œuvre les orientations du ministère.

Il est impossible de souligner un seul succès qui contribue à améliorer l’expérience des personnes que nous servons. Il y a tellement d’engrenages dans notre machine qui tournent pour transformer les soins depuis la base. Voici quelques points forts qui contribuent à notre succès :

  • La mobilisation et l’exemplarité des soins primaires sont d’une importance capitale comme fondement de la mise au point d’un modèle de soins de qualité. Tous les groupes de médecins de premier recours dans la zone de l’ÉSO FLA ont conclu des accords de partenariat et se soudent pour faire entendre leur voix au sein de l’Alliance de soins primaires. Les prestataires de soins primaires soutiennent tous les groupes de travail à titre de coresponsables, avec une représentation de notre conseil communautaire.

  • L’action citoyenne est indispensable pour se familiariser avec l’expérience des personnes auprès de notre ÉSO. Les citoyens codirigent et coconçoivent tous les groupes de travail prioritaires et se réunissent lors de notre conseil communautaire. Des centaines de membres de la communauté ont également participé à l’élaboration de notre premier plan stratégique.

  • Les partenariats et un solide pouvoir d’impulsion nous ont permis d’engranger des succès. Le conseil des partenariats compte plus de 300 membres qui ont fait front commun pour former un regroupement de direction transitoire qui supervise notre travail. Nous avons la chance de tirer profit des compétences, de l’intérêt et de l’énergie de tant de personnes qui sont des chefs de file dans la prestation de soins, l’accès aux soins, et la recherche et l’évaluation de ce système de santé d’apprentissage qu’est l’ÉSO FLA.

 

Il y a cinq groupes de travail sur les populations prioritaires à l’ÉSO FLA qui ont tous franchi des étapes marquantes.

  1. Le groupe de travail sur les soins palliatifs a repéré des membres isolés de la collectivité qui ont besoin de soins palliatifs et les a mis en relation avec des médecins de premier recours qui prodiguent désormais des soins palliatifs à domicile.

  2. Grâce au travail du groupe de consultation Bien vieillir chez soi, deux nouveaux rôles ont été créés : un défenseur du vieillissement à domicile et un intégrateur sanitaire et social, qui aident les citoyens à accéder aux bons soins pour qu’ils restent bien chez eux, là où ils souhaitent vieillir.

  3. Le groupe de travail sur la santé mentale et lutte contre les dépendances a lancé une nouvelle initiative, appelée « soins partagés », qui vise à collaborer avec les médecins de premier recours et les représentants des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances, pour étudier les circonstances des patients et souligner les soutiens les plus convenables pour répondre à leurs besoins et les aider dans leur parcours de soins. Les discussions sur les soins partagés ont lieu dans 63 % des pôles santé de l’ÉSO FLA.

  4. Un nouveau poste de pivot des soins à domicile a été créé grâce au travail du groupe de travail sur la coordination des congés. Ce rôle consiste à travailler avec les citoyens pour assurer une transition fluide vers l’hôpital et hors de celui-ci, les aidant à accéder aux soutiens nécessaires à domicile et dans la région.

  5. Le tout nouveau groupe de travail sur les populations prioritaires a été nommé Accès aux soins primaires. Ce groupe conçoit de nouveaux modèles de soins pour les personnes qui n’ont pas actuellement de prestataire de soins primaires – médecin de famille ou infirmière praticienne – avec le soutien d’autres prestataires de soins de santé et de bien-être. Le groupe ambitionne de donner un accès en temps voulu aux soins dont toutes les personnes, y compris les enfants, les jeunes, les personnes âgées, les francophones, les autochtones, les nouveaux arrivants au Canada et les sans-abri ou à risque de le devenir, ont besoin.

 

Grâce à la structure de soutien numérique, nous utilisons les technologies numériques pour faire avancer la recherche sur la manière de saisir les changements qui sont significatifs pour les personnes et la qualité de leurs soins. La technologie est employée pour améliorer les flux de travail des prestataires et offrir aux gens de multiples façons de prendre rendez-vous. L’ÉSO FLA travaille également à la réalisation de la vision d’un dossier de santé unique pour chaque personne qui accède aux soins dans notre région, qui est utilisé par tous les fournisseurs participant aux soins. Grâce au financement de Santé Ontario, nous étudions les façons dont les fournisseurs de soins primaires, les hôpitaux, les résidents des établissements de soins de longue durée et les programmes communautaires peuvent tous se servir du même dossier médical pour se familiariser avec l’anamnèse complète d’une personne et lui fournir des soins tout au long de sa vie.

Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses réalisations incroyables qui améliorent la qualité des soins pour les personnes, les familles et les soignants.

bottom of page