News header FR.png

juin 2022

Une nouvelle technologie de laboratoire permettra d’obtenir plus rapidement les résultats de tests à l’échelle du Sud-Est de l’Ontario

Article offert gracieusement par le Centre des sciences de la santé de Kingston

Grâce à une subvention de 300 000 $ de Santé Ontario, les patients qui se rendent dans les hôpitaux du Sud-Est de l’Ontario auront bientôt accès aux résultats de leurs analyses sanguines plus vite. La subvention a servi à l’achat de nouveaux appareils numériques de morphologie, installés dans un nombre d’hôpitaux de la région, notamment à Brockville, à Napanee, à Perth et à Smiths Falls, ce qui facilitera les démarches pour les clients de toute la région de FLA.

L’hémogramme est l’un des premiers tests de laboratoire demandé des patients qui arrivent à l’hôpital. Traditionnellement, les échantillons sanguins sont examinés au microscope par un technologiste médical qui identifie visuellement les anomalies nécessitant un examen plus approfondi. Dans les petits hôpitaux, les équipes de laboratoire n’arrivent pas toujours à cerner les anomalies sanguines, comme les cellules de lymphome agressif, de paludisme ou de leucémie, de sorte que les lames d’étalement sanguin doivent être envoyées par messager à Kingston pour examen par l’un des hématopathologistes du Centre des sciences de la santé de Kingston (CSSK). Désormais, au lieu de devoir envoyer les lames au CSSK, les nouveaux appareils numérisent l’étalement sanguin et

cernent toute cellule anormale, ce qui permet aux patients de recevoir plus rapidement les soins dont ils ont besoin.

« Ce travail est un véritable témoignage du dévouement des professionnels de la santé du Sud-Est de l’Ontario, qui ont mis les bouchées doubles pour introduire la technologie et améliorer les soins plus près de chez eux pour tous les habitants de la région, déclare le Dr David Good, chef du service d’hématopathologie du CSSK. En quelques instants seulement, nous pouvons maintenant voir les images sur notre ordinateur et poser un diagnostic. L’identification rapide de certains de ces troubles hématologiques est essentielle, car certaines affections, si elles sont détectées tôt, sont faciles à traiter. »

L’équipe du CSSK, avec l’aide de partenaires de toute la région, a travaillé d’arrache-pied au cours des quatre à cinq dernières années pour planifier et assurer le financement de cette nouvelle technologie. Au 31 mars, tous les analyseurs numériques de morphologie étaient connectés pour télécharger les images vers un serveur central. Les processus et les procédures entre les hôpitaux seront normalisés avant la mise en service du réseau régional.

Dr Good et un membre du service de laboratoire du Centre des sciences de la santé de Kingston avec le nouvel appareil de numération globulaire complète.