News header FR.png

18 mars 2022
 

Membre vedette : Grand-mère Kathy Brant

« Grand-maman Kate est la meilleure. Elle donne les meilleurs câlins, elle fait le meilleur pain et c'est la personne la plus aimante que j'aie jamais rencontrée », a déclaré Dionne Nolan, un membre de la communauté anichinabée et membre de l'ÉSO FLA.

Le titre et le rôle de « Grand-mère » ou de « Grand-père » sont décidés et décernés par la communauté autochtone en guise de reconnaissance d’un ou d’une aînée. On raconte que chaque aîné(e) a sa spécialité et un bagage de connaissances qui peuvent être partagés avec les autres. Pour Grand-mère Kate, il s’agit de ses enseignements bienveillants et de la façon dont ses pensées et ses paroles sont empreints d’amour.


Au sein de l’ÉSO FLA, Grand-mère Kathy joue un rôle très important en tant que gardienne du savoir autochtone. Elle nous aide à créer des liens avec la communauté autochtone, à considérer les choses à travers une lentille autochtone et à impliquer la communauté autochtone de manière significative afin que nous puissions

Grandmother Kate

concevoir conjointement un système de soins de santé qui répond à leurs besoins, c’est-à-dire un lieu accueillant, adapté à leur culture et qui incarne les concepts autochtones de santé et de bien-être holistiques.

« Nous sommes incroyablement chanceux d'avoir Grand-mère Kate au sein de l'ÉSO FLA », soutient M. Nolan. Et il s’agit d’un sentiment partagé par de nombreuses personnes qui ont eu l'occasion d'écouter et d'apprendre de Grand-mère Kathy Brant alors qu’elle a prononcé à de nombreuses occasions des allocutions d’ouverture et de clôture lors de réunions virtuelles tenues par l’ÉSO FLA.

En prenant la parole lors des réunions, Grand-mère Kathy apporte une différente perspective du monde dans lequel nous vivons, car elle nous permet de porter un regard différents sur les événements dans lesquels nous ne sommes pas nécessairement impliqués et de remettre ainsi les choses dans le bon ordre. « Quand vous pensez à la nature et que vous faites partie de la nature, cela devient un cercle. Nous faisons tous partie de ce cercle. Grand-mère Kate décrit bien ce cercle et nous montre comment nous pouvons développer notre sentiment d’appartenance, promouvoir l’égalité et faire entendre notre voix », soutient M. Nolan.

 

Grand-mère Kathy prononce fréquemment l’allocution de l’Action de grâces dans sa langue mohawk, Ohén:ton Karihwatéhkwen, pour remercier la création, la terre, les animaux, les humains et le créateur. L'allocution de l’Action de grâces vise à rendre hommage à ce que nous avons reçu sur terre, tout en préservant notre sens de l'humilité. Et comme le souligne M. Nolan, Grand-mère Kate transmet ces enseignements à travers ses paroles et ses actions.

« Grand-mère Kate est l’incarnation de sept grands enseignements transmis par les Grands-mères et les Grands-pères et elle vit selon ces principes tous les jours de sa vie », a déclaré M. Nolan. Dans la culture anichinabée, ces sept grands enseignements ont un impact sur notre environnement et guident nos actions qui régissent notre individualité, notre vie familiale et notre vie communautaire. Les sept enseignements sont les suivants : l'humilité, la bravoure, l'honnêteté, la sagesse, la vérité, le respect et l'amour.

 

Ces enseignements ont été reflétés par l’implication récente de Grand-mère Kathy auprès la clinique de vaccination du Centre de santé communautaire de Kingston. Comme M. Nolan se souvient, Grand-mère Kate saluait les gens à leur arrivée, leur demandant s'ils étaient autochtones afin qu'elle puisse passer du temps avec eux après avoir reçu leur vaccin. Certaines personnes ont exprimé des inquiétudes, expliquant que même si elles étaient autochtones, elles n'étaient pas reconnues comme ayant un statut autochtone, affirmant parfois ne pas se sentir conformes. C'est alors que Grand-mère Kate les rassurait : « Tu as tout ce qu’il faut, tu es parfait(e) et oui, tu as ta place. Tu es des nôtres », raconte M. Nolan. Et c'est ainsi que Grand-mère Kate voit le monde, un monde auquel tous appartiennent. M. Nolan a ajouté : « Le cœur de Kate est si gros qu'il sort de sa poitrine ».